SFR RED 40 Go = 10

Opération recyclage : nVidia présente la Shield Tablet K1

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
nvidia

nVidia présente une seconde ardoise pour sa gamme ludique appelée Shield Tablet K1. Loin d’être véritablement nouveau, ce produit s’appuie presque entièrement sur son prédécesseur, avec un prix considérablement revu à la baisse.

Pour la seconde fois cette année, nVidia rafraîchit sa gamme de consoles de jeu Shield. Après le Shield Android TV sous Tegra X1, présenté en mars dernier à l’occasion de la Game Developer Conference de San Francisco, voici la Shield Tablet K1, une nouvelle tablette pour jouer qui vient remplacer la précédente, appelée simplement Shield Tablet. Un vrai successeur ? Pas tout à fait. Car la fiche technique montre davantage un simple refresh marketing.

nvidia shield tablet k1

Au-delà d’un air de ressemblance flagrant, la Shield Tablet K1 dispose surtout d’une fiche technique fortement similaire (voir identique) à celle de la version WiFi 16 Go de la première mouture. Nous retrouvons un large écran de 8 pouces à la définition Full HD, encadré par deux haut-parleurs frontaux et une webcam de 5 mégapixels (doublée à l’arrière d’un autre capteur photo de 5 mégapixels). À l’intérieur nous retrouvons également le même chipset Tegra K1, non pas la version 64-bit, mais la version 32-bit (ce qui peut paraître surprenant). Il s’agit d’un quad-core Cortex-A15 cadencé à 2,2 GHz accompagné par un GPU Kepler disposant de 192 coeurs parallèles. Aujourd’hui encore, le GPU du K1 est l’un des meilleurs, détrôné uniquement par son grand frère, celui du X1.

Une similarité troublante

Le reste de la fiche technique est strictement identique : 2 Go de mémoire vive, 16 Go de stockage interne (extensible par microSDXC), connexion WiFi dual-band MiMo, Bluetooth 4.0 LE, sortie mini HDMI 1.4a et batterie 19,75 Wh. L’ensemble est animé par Android 5.1 Lollipop (mise à jour vers Android 6.0 Marshmallow annoncée), dans une mouture spécifiquement dédiée à la gamme Shield et dotée de Tegra Zone (recommandation de jeux optimisés) et GeForce Now (jeu en streaming à 8 dollars par mois connu auparavant sous le nom de Grind).

Même les accessoires sont identiques : le smartcover à 39 dollars, le stylet DirectStylus 2 à 19 dollars, le chargeur international à 29 dollars et bien entendu la manette Shield Controller à 59 dollars. Alors quelles sont les nouveautés ? Nous en voyons deux. D’abord, la version 4G / 32 Go disparaît, certainement parce que, comme la PlayStation Vita, la connectivité des consoles de jeu nomades ne vaut certainement pas le surcoût qu’elle implique (d’autant qu’elle est aisément remplaçable par un partage de connexion entre un smartphone et la tablette).

Un prix trop beau pour être vrai

Second changement, le prix : 200 dollars, un excellent prix pour une ardoise qui devrait être très réactive. Rappelons que la première Shield Tablet était proposée à 300 dollars (et même 380 dollars en version LTE). Le gain est donc considérable. Et grâce à ce nouveau prix, nVidia propose ici une excellente alternative à la Nexus 9 de HTC et Google, également sous Tegra K1 (mais en version dual-core Denver 64-bit). À la différence près que la Shield se prête davantage à l’usage vidéoludique (de par ses applications préinstallées et ses accessoires) et qu’elle coûte deux fois moins chère... Voilà peut-être LA tablette Android de cette fin d’année ?

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer