CyanogenMod désormais plus proche de Cyanogen OS

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
cyanogenmod

Il existe une différence entre Cyanogen OS et CyanogenMod : certaines applications étaient jusqu’ici exclusives à la première. Son développeur a cependant décidé de ne plus faire de différenciation. Une bonne nouvelle ? Oui. Mais pas forcément pour tout le monde.

L’équipe de développement de Cyanogen doit parfois flirter avec la schizophrénie. D’un côté, elle soutient CyanogenMod, une ROM customisée et officiellement compatible avec plusieurs centaines de terminaux (dont 140 environ supportent Cyanogen 12.1, un détail important pour la suite). Cette ROM est soutenue par une communauté de développeurs qui augmente encore le nombre potentiel de terminaux et d’utilisateurs. Il s’agit certainement de la version underground d’Android la plus connue et la plus utilisée.

Des applications qui étaient exclusives à Cyanogen OS

De l’autre côté, Cyanogen soutient Cyanogen OS, une version d’Android spécifiquement développée pour les constructeurs partenaires. Le OnePlus One a été le premier à en profiter. Il a été suivi par l’Andromax Q de Smartfren, les Yu de Micromax, le Zuk Z1 de Lenovo ou encore les Wileyfox Swift et Storm. Et leur nombre devrait encore augmenter à en croire certaines déclarations récentes du développeur américain.

Cyanogen Email Boxer
Cyanogen AudioFX

Si le coeur de Cyanogen OS est strictement identique à celui de CyanogenMod, certaines applications préinstallées sont exclusives à la version « commerciale » de la ROM. Nous parlons du sélecteur d’interface Thèmes, de l’égaliseur AudioFX, de Cyanogen Gallery et des logiciels Telephone (avec intégration de TrueCaller) et Email (fourni par Boxer). La prise en charge du compte Cyanogen (avec les outils de sécurité associés) est également exclusive.

CyanogenMod 12.1 minimum

Ou plutôt « était » exclusive. Car Cyanogen a décidé d’offrir ce lot d’applications à l’ensemble de sa communauté d’utilisateurs. Pour en profiter, deux conditions. D’abord, il faut disposer d’un smartphone sous CyanogenMod 12.1 minimum (d’où le point de détail cité ci-dessus). Dommage que la compatibilité ne soit pas étendue à tous les terminaux sous CyanogenMod 12 (Android 5.0 Lollipop). Certains vont clairement se sentir exclus. Déjà que Cyanogen a décidé de ne plus apporter de mise à jour à CyanogenMod 11 et 12... Notez que le pack d’applications ne s’installera pas sur un smartphone sous une autre version d’Android, car il faut passer par le mode « recovery » du smartphone. C’est une procédure assez simple, détaillée sur le site de Cyanogen.

Cyanogen Email Boxer
Cyanogen Email avec Boxer

Seconde condition, il faut ouvrir un compte Cyanogen, une procédure assez rapide si vous décidez de le lier avec votre compte Google). Une fois cela fait, vous avez accès à la boutique de Thèmes, la fonction TrueCaller (qui bloque les spams téléphoniques et identifie les numéros inconnus des appels entrants) et les outils de sécurité (localisation du téléphone, blocage et effacement à distance).

Le développement de ce pack d’applications est une bonne nouvelle pour l’ensemble des utilisateurs de CyanogenMod concernés (nous ne parlons pas de ceux qui sont restés bloqués sur CyanogenMod 12), lesquels pouvaient se sentir lésés de ne pas profiter de toute l’expérience offerte par la start-up américaine. Cependant, cela n’arrangera pas toutes les parties en présence, notamment les constructeurs partenaires qui ont choisi Cyanogen OS pour sa différenciation et qui auraient certainement eu envie de conserver cet avantage. Comme on dit, on ne peut pas plaire à tout le monde.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.