Gameloft dévoile son nouveau jeu de tir à la première personne : Sniper Fury

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
gameloft

Au croisement de Hitman Sniper et de Modern Combat 5, voici Sniper Fury, le nouveau titre de Gameloft qui vous propose d’incarner un tireur d’élite dans des missions où la précision et le sang froid sont des atouts considérables.

Dans les FPS et les jeux de tir tactique (type Call of Duty o Battlefield), il existe plusieurs profils de personnages et plusieurs types de joueurs. Il y a le style Rambo, celui que l’on entend à trois kilomètres. Et il y a le style Hitman, fourbe et planqué, qui suit les ombres pour vous achever là où ça fait mal. Si Modern Combat 5 fait davantage la part belle aux amateurs d’action, Sniper Fury, dernier titre paru sur le Play Store et l’App Store de l’éditeur français, à l’inverse, met davantage en avant les qualités des tireurs d’élite.

Sniper Fury

Lunette macro et sang froid obligatoire

Vous jouez le rôle d’un sniper, donc, dans un monde légèrement futuriste. Et vous êtes engagé par une agence paramilitaire appelée Cellstrike, dont l’objectif est d’en découdre avec des groupuscules armés partout dans le monde (Russie, Amérique latine, Shanghai, Dubaï et d’autres à suivre). Comme pour Modern Combat 5, chaque chapitre est décomposé en quatre types de missions : sniper (tir sur une cible), assaut (défense contre plusieurs assaillants), histoire (pour avancer dans le scénario) et contrats (des missions secondaires pour empocher des dollars et des points d’expérience). Chaque mission se déroule dans un même grand environnement, mais à des endroits différents, donnant l’impression qu’il existe plusieurs niveaux.

Sniper Fury

Il existe d’ailleurs une assez forte proximité entre ce jeu et Modern Combat 5 (dans sa version freemium), car non seulement son déroulement, mais aussi l’interface du jeu, l’intégration des achats intégrés (stratégie commerciale unique de Gameloft) et la gestion du personnage sont similaires. À chaque mission, votre personnage s’améliore (notamment le maniement de son arme), mais il est également possible d’améliorer toutes les armes acquises. Grâce à l’argent et à des composants (acquis dans les niveaux ou grâce à un tirage au sort), le niveau de l’arme augmente considérablement.

Sniper Fury

Un mode joueur contre joueur asynchrone ?

Il y a cependant une différence avec Modern Combat 5 : la gestion de l’abri de votre avatar et la possibilité d’aller piller celui du voisin. Durant le scénario, votre avatar est définitivement recruté par l’agence qui lui octroie une base qu’il doit améliorer et défendre avec des personnages recrutés (qu’il est possible d’améliorer également). Leur acquisition est évidemment aléatoire. Et, comme pour les pièces détachées, ils semblent faire l’objet d’un tirage au sort. Ce mode nous rappelle celui de king of Thieves...

Sniper Fury

Il existe deux types d’achats intégrés : les rubis et l’argent virtuel. Les premiers servent à débloquer certaines options (et à remplir la jauge d’action, laquelle est consommée pour entrer dans chaque mission). Les dollars du jeu servent à améliorer l’équipement et entraîner les membres de l’équipe de défense de votre territoire. Comme Modern Combat 5, aucun contenu n’est vraiment bloqué pour tous ceux qui ne souhaitent pas mettre la main à la poche. Il sera juste plus difficile de les acquérir.

Sniper Fury

Dans la veine des précédents FPS de Gameloft

Plutôt beau (même moteur que Modern Combat 5 et Brothers in Arms 3), plutôt bien fichu, mais un peu plus vite répétitif (plus que les jeux cités précédemment) et nécessitant une connexion Internet pour jouer, Sniper Fury est une production que les amateurs de Call of Duty, Sniper Ghost Warrior et autre Hitman Sniper (également accessible sur Android et iOS) devraient apprécier. Déconseillé au moins de 16 ans, il est compatible avec Android Ice Cream Sandwitch et iOS 7.0, son téléchargement nécessite près de 600 Mo d’espace disponible sur votre mobile ou votre carte mémoire.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.