OPPO Reno2

HTC pourrait-il abandonner totalement la téléphonie ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
htc

À l’occasion d’une interview, Cher Wang confirme le lancement des précommandes pour le Vive Pre, son casque de réalité virtuelle, pour le mois d’avril. Et elle avoue que les smartphones ne sont plus une de ses priorités.

Cela fera bientôt un an que Cher Wang a remplacé Peter Chou à la tête de HTC. Présidente du conseil d’administration, cofondatrice de la marque et maintenant PDG, elle a repris les rênes de l’entreprise alors que les ventes étaient encore suffisantes pour dégager un léger bénéfice. Mais en avril dernier, tout s’est écroulé : le One M9 ne s’est pas bien vendu et l’entreprise a commencé d’essuyer des pertes. Et le One A9, censé être le parfait concurrent de l’iPhone 6S (design similaire, même taille d’écran) n’a pas réussi à inverser durablement la tendance.

HTC Vive Pre
Le Vive Pre est le symbole de la nouvelle stratégie de HTC

Le smartphone n'est plus une prorité chez HTC

C’est à se demander si HTC a encore une place en téléphonie mobile. Une question que Cher Wang semble s’être posée. Et dont la réponse, même si elle paraît logique, n’en est pas moins surprenante : les smartphones ne sont plus sa priorité et elle va réduire la voilure de son catalogue, information dévoilée à l’occasion d’une interview accordée à nos confrères de The Telegraph. Son nouveau dogme, c’est la réalité virtuelle, représentée par le Vive Pre, la seconde génération de casque présentée au CES de Las Vegas et résultat d’un redéveloppement de la première version qui restera au stade du kit de développement.

Cher Wang explique que ce choix stratégique n’est pas simplement dû à la forte compétition sur le marché de la téléphonie, mais également à l’intérêt croissant du grand public pour la réalité virtuelle et à la maturité des technologies nécessaires à sa mise en oeuvre. Maturité acquise également par les deux autres entreprises ayant jusqu’ici dévoilé des casques similaires  : Occulus et Sony, respectivement avec le Rift et le Playstation VR. Cependant, il semble bien que la compétition sur les smartphones, avec Apple et Xiaomi d’un côté et toute la clique de fabricants originaires de Shenzhen, ait clairement précipité son calendrier.

Une nouvelle stratégie très risquée

Le Vive Pre pourrait donc ne pas être simplement un levier de croissance pour HTC, mais bien un lancement stratégique. Peut-être même le plus stratégique depuis bien longtemps, compte tenu du repositionnement de HTC. Le casque entrera dans sa phase de précommande le 29 février prochain, au lendemain du Mobile World Congress (où HTC aura certainement un ou deux mobiles à dévoiler). Mais deux questions se posent encore. Deux questions d’ordre économique : quel est le prix du casque et quels sont les outils informatiques nécessaires pour profiter de la réalité virtuelle chez soi ?

D’abord le casque : Occulus a annoncé que le Rift serait proposé à 600 dollars. Il serait logique que le Vive Pre soit positionné autour de ce montant. Ensuite le matériel informatique : ce que les fabricants oublient de préciser, c’est la nécessité d’un puissant PC pour contrôler le casque et afficher les images en fonction des interactions de l’usager. Et un tel PC, ce n’est pas monnaie courante. Le prix actuel d’une configuration capable de cela tourne autour des 1400 euros. Soit 2000 euros pour l’ensemble. Certains fabricants de PC, comme Dell (Alienware), ont déjà annoncé leurs premiers bundles. D’autres, comme Asus et HP feront certainement de même dans un proche avenir. Mais le coût d’acquisition sera certainement un véritable risque pour HTC et sa nouvelle stratégie.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer