LG Playground : un terrain de jeu pour les modules du G5

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
lg

En attendant l’arrivée en magasin du G5 et de ses premiers « Friends », LG développe l’environnement pour créer les modules additionnels qui enrichiront l’expérience autour du smartphone. Le projet se nomme LG Playground.

Le G5 de LG, présenté à Barcelone il y a un mois, est certainement le plus astucieux flagship de ce début d’année. Non seulement la plate-forme sur laquelle il s’appuie correspond aux standards de la téléphonie haut de gamme (écran Quad HD, Snapdragon 820, 4 Go de RAM, batterie compatible Quick Charge, mémoire extensible, double capteur photo de 16 et 8 mégapixels à l’arrière), mais le châssis de ce mobile offre une particularité unique.

LG G5

Le bas de la coque, appelé « Magic Slot », est escamotable (la batterie est donc amovible) et accueille des modules complémentaires afin d’offrir plus d’adaptabilité. Au lancement, deux modules et trois accessoires étaient présentés : Cam Plus, qui offre aux photographes amateurs avertis une poignée pour prendre des clichés et une batterie additionnelle, un module créé avec Bang & Olufsen pour offrir un haut-parleur qualitatif, un casque de réalité virtuelle, une caméra 360° et un drône roulant, Rolling Bot. Une excellente idée, saluée par la critique (puisqu’il a été élu meilleure nouveauté du MWC). Encore ne faut-il pas s’arrêter en si bon chemin.

Un terrain de jeu fertile ?

Car l’atout d’un smartphone avec des modules complémentaires réside évidemment dans la richesse potentielle de son écosystème. Et sur ce point, LG doit jouer de ses charmes pour attirer des partenaires qui prendront le risque de fabriquer des modules pour le G5. Première étape : LG a organisé en fin de semaine dernière à Séoul une conférence pour les développeurs de modules : « G5 and Friends Developers Conference », un événement suivi par nos confrères de ET News. 200 start-ups et petites entreprises y ont participé.

LG G5 & Friends

Durant la plénière de cette conférence, LG a officialisé LG Playground. Il s’agit d’une plate-forme de développement autant logicielle que matérielle sur laquelle les partenaires pourront s’appuyer pour créer leurs propres produits. Deux kits de développement sont d’ailleurs attendus, chacun dans un domaine (hardware et software). Un concours sera également organisé pour amener les développeurs à travailler dans cet écosystème.

Une boutique pour les "Friends"

Seconde étape, LG va ouvrir une marketplace de modules pour les partenaires. Ces derniers pourront y proposer leurs produits (toujours sans limitation entre logiciel et matériel) auprès des clients potentiels. Cette boutique ouvrira le 18 avril prochain (au moins en Corée). Reste évidemment à savoir ce qu’il s’y trouvera réellement. Réponse dans trois grosses semaines.

Dernière étape, LG organisera une seconde conférence pour les développeurs de modules complémentaires. Elle se tiendra non plus en Asie, mais aux États-Unis. Et plus précisément à San Francisco (vous vous en seriez doutés, n’est-ce pas ?). Cette seconde conférence aura lieu en avril. Et elle aura pour but d’attirer les développeurs occidentaux.

LG semble mettre beaucoup d’effort (et d’argent) pour capitaliser sur la bonne idée derrière le G5. Sortir un smartphone compatible avec des modules n’est cependant qu’une première étape. La seconde sera de créer cet écosystème dont le constructeur coréen rêve. La troisième sera, peut-être, de développer d’autres smartphones compatibles avec ces modules afin d’augmenter la cible commerciale potentielle.

Acheter le LG G5 au meilleur prix

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.