SFR RED 50 Go + Netflix = 20

OnePlus X : Pete Lau confirme qu’il n’y aura pas de successeur

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
oneplus

Le OnePlus X est clairement l’une des meilleures affaires pour ceux qui cherchent une alternative au Galaxy A5 (2016). Et malgré un succès critique unanime, il restera une expérimentation puisque la start-up de Carl Pei n’en développera pas de nouveau.

Hier soir a eu lieu la conférence de présentation du OnePlus 3. Un événement attendu de longue date par les fans de la jeune marque chinoise qui, après un OnePlus 2 en demi-teinte, espéraient retrouver les sensations offertes par le One en 2014. Résultat : le troisième «flagship killer» s’annonce comme une excellente affaire, puisqu’il embarque un écran AMOLED de 5,5 pouces, un Snapdragon 820 cadencé à 2,2 GHz, 6 Go de RAM, 64 Go de stockage, une batterie de 3000 mAh, un capteur Exmor IMX298 de Sony, un autre capteur Exmor à l’avant pour la webcam, un capteur NFC, un lecteur d’empreinte digitale, un châssis en aluminium et Android Marshmallow, le tout pour le prix modique de 399 euros (frais de port inclus, évidemment).

OnePlus X

Pas de successeur au OnePlus X

À ShenZhen, parallèlement à l’officialisation en réalité virtuelle, OnePlus a organisé une conférence de presse physique, animée par Pete Lau et suivie par nos confrères d’Engadget. Le PDG de l’entreprise a indiqué que l’objectif du OnePlus 3 est de réitérer l’exploit du One il y a deux ans. À savoir emporter la ferveur des technophiles, que ce soit en Chine, aux États-Unis, en Inde, en Europe. Ces deux derniers marchés ont une importance toute particulière, puisque c’est là que OnePlus progresse le plus. Étonnamment, l’Europe est le principal levier de croissance d’une start-up chinoise.

Si l’événement d’hier était consacré au OnePlus 3, l’avenir du OnePlus X a également été évoqué. L’année dernière, OnePlus a en effet dévoilé deux téléphones pour deux segments de marché différents. Un flagship premium d'une part et, d'autre part, un modèle plus économique, mais relativement beau d’apparence. Le OnePlus X, concurrent du Galaxy A5 (2016), s'était d'ailleurs révélé être une excellente proposition au niveau technique comme financier même si la proposition de Samsung est, elle aussi, particulièrement alléchante. Unanimement salué, le OnePlus X restera cependant un modèle unique dans sa gamme : il ne sera pas renouvelé.

OnePlus choisit ses batailles

Pete Lau a en effet annoncé que, malgré de très bons retours, l’entreprise souhaite se focaliser sur sa vraie famille de flagships pour bâtir les fondations de l’entreprise, un point négligé l’année dernière. Un second modèle éparpillerait donc les efforts des équipes, ce qui n’est pas toujours en accord avec un positionnement économique basé sur des marges faibles. En outre, se battre sur le segment low-cost chinois n’est pas à la portée à tout le monde. Et Pete Lau n’estime pas que cela en vaille la peine.

Ne pas renouveler le OnePlus X pour se concentrer sur un seul modèle en même temps a trois avantages économiques. Le premier concerne les coûts de production : avec un seul modèle, OnePlus mutualise les besoins et négocie mieux les prix des matières premières. Cela vaut également pour les accessoires (comme les coques et les écrans de protection). Pete Lau indique que les accessoires (re)deviendront un axe prioritaire dans le mix produit (c'était le cas avec le One), à l’image des pochettes de transport dévoilé hier.

Ne pas éparpiller ses dépenses

Le second concerne les coûts de développement : chaque mobile doit disposer de deux versions d’Android, une avec OxygenOS pour l’international et une autre avec HydrogenOS pour la Chine. Deux modèles reviendraient à multiplier par deux les efforts. À ce propos, Pete Lau donne rendez-vous à tous ses fans pour une annonce en fin d’année. Cela concernera certainement Android N. L’arrivée d’une version d’Android quelques semaines après l’arrivée du lancement officiel, même sur une partie du catalogue, serait une première pour OnePlus qui a pris la mauvaise habitude de faire attendre ses usagers.

Le dernier avantage concerne le marketing. Lancer un seul modèle par an, et non plus deux, offre la possibilité d’investir davantage en communication. Bien sûr Pete Lau affirme qu’il ne s’agira jamais de campagnes conventionnelles, l’entreprise ayant pris pour habitude de s’appuyer sur les réseaux sociaux pour susciter l’intérêt. Cependant, il faut admettre que le lancement du OnePlus 3 est animé par plusieurs événements : la conception d’une application de réalité virtuelle futuriste, l’envoi gratuit de plusieurs milliers de casques de réalité virtuelle, les boutiques éphémères partout dans le monde, ou encore le recrutement d’une trentaine de blogueurs partout dans le monde qui disposeront du OnePlus 3. Et ce n’est certainement pas fini.

Partagez cet article

  • LinkedIn

Comparer les prix du OnePlus X

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer