Xiaomi 12T Pro

Test Xiaomi 12T Pro : l’un des premiers à disposer d’un capteur de 200 mégapixels

Par Sylvain PICHOT - 18 novembre 2022 à 16:15
Avis LesMobiles.com

Le smartphone Xiaomi 12T Pro représente le haut de gamme chez le fabricant embarquant la dernière puce Qualcomm Snapdragon 8+ Gen 1 et surtout un capteur photo au dos qui dispose de 200 mégapixels. Mais ce n’est pas tout puisque l’appareil est capable de supporter une charge très rapide à 120 watts prometteuse d’une recharge complète en moins de 20 minutes. Est-il parfait pour autant ? Nous avons pu l’essayer pendant un moment et en voici nos impressions. 

Principales caractéristiques techniques : 

  • Écran AMOLED de 6,67 pouces, 1227x2712 pixels 120 Hz 
  • Chipset Qualcomm Snapdragon 8+ Gen 1
  • 8 ou 12 Go de mémoire vive extensibles
  • 256 Go de stockage interne non extensibles
  • Triple capteur photo 200+8+2 mégapixels
  • Capteur frontal 20 mégapixels 
  • Lecteur d’empreinte digitale sous l’écran
  • Batterie 5000 mAh compatible charge 120 watts 
  • Système d’exploitation : Android 12 avec une surcouche logicielle MIUI 
 

Le design

Le design du smartphone Xiaomi 12T Pro est plutôt conventionnel. Il propose des formes légèrement arrondies au niveau de ses profils avec dos décliné en plusieurs coloris : bleu, noir ou gris, totalement plat qui revient un peu sur les côtés pour donner une impression de finesse. Le dos du modèle noir testé est mat, tout comme l’îlot des capteurs photo, ce qui est agréable à l’œil. Extrêmement agréable au toucher, il ne laisse que très peu de traces de doigts.

L’appareil mesure 163,1 mm de haut pour 75,9 mm de large, ce qui est exactement dans la moyenne des smartphones. Il accuse une certaine épaisseur, de 8,6 mm alors que certains mobiles proposent des profils plus fins notamment son concurrent direct, le Motorola edge30 Ultra qui fait 8,39 mm d’épaisseur, partageant le même capteur photo de 200 mégapixels, une charge tout aussi rapide et le même chipset, Qualcomm Snapdragon 8+ Gen 1.

Toujours dans la comparaison, le mobile Motorola est un peu plus léger que celui de Xiaomi accusant un poids de 205 grammes contre 198,5 grammes pour le edge30 Ultra. Le Xiaomi 12T Pro a presque les mêmes proportions que le OnePlus 10T qui utilise aussi le Soc Snapdragon 8+ Gen 1. 
Si on fait le tour du Xiaomi 12T Pro, on remarque la présence du bouton de mise en veille sur le profil droit, juste en dessous du double bouton permettant de gérer le volume. Sur le profil supérieur, il y a un microphone, un émetteur infrarouge pour piloter une télévision et un haut-parleur. Enfin, sur la tranche inférieure, il y a le deuxième haut-parleur, le connecteur USB-C et le tiroir à cartes SIM. Celui-ci peut supporter deux cartes simultanément, mais pas de possibilité d’insérer une carte mémoire micro SD, par exemple. Il y a également un autre microphone. 

Le Xiaomi 12T Pro propose un son stéréo depuis ses deux haut-parleurs. Celui-ci est particulièrement dynamique et puissant, ce qui est assez agréable. On peut parfaitement en profiter pour regarder quelques vidéos et même une série. Les dialogues sont clairs et il y a quelques tendances de basses. Le meilleur rendu sera toutefois obtenu avec un casque. L’appareil est compatible Dolby Atmos et le son traité par Harman Kardon. 
Coté connectivité, le Xiaomi 12T Pro est compatible 5G, NFC, Bluetooth 5.2 et propose du Wi-Fi 6. C’est aussi le cas des Motorola edge30 Ultra et OnePlus 10T. Le mobile est donc parfaitement équipé pour bien communiquer que l’on soit chez soi ou en extérieur, en situation de mobilité. 
Le lecteur d’empreinte digitale est installé sous l’écran. Son emplacement n’est pas idéal selon nous car il est positionné à seulement 1,5 cm du bord inférieur obligeant à une petite gymnastique du pouce pour qu’il se pose dessus naturellement. Toutefois, nos tests nous ont permis de montrer qu’il était sans faille et assez rapide pour avoir une expérience satisfaisante du déverrouillage du mobile. Notez qu’il est capable d’afficher la fréquence cardiaque de l’utilisateur. 
Le Xiaomi 12T Pro n’est malheureusement pas certifié étanche, mais seulement IP52 ce qui signifie qu’il est capable de résister à des projections d’eau, mais pas plus.

 

Un très bel écran aux caractéristiques techniques très intéressantes

La façade du smartphone est largement recouverte par l’écran avec des bords qui ne sont pas extraordinairement fins. La bonne nouvelle, c’est qu’ils sont aussi épais les uns que les autres autant sur les côtés qu’en haut et en bas. La dalle a une diagonale de 6,67 pouces, ce qui est relativement grand, plus que la plupart des mobiles.

Tout en haut, au centre, il y a un poinçon pour le capteur photo frontal qui est cerclé d’une bordure noire ce qui fait qu’on ne peut pas le louper à moins de masquer son affichage ce qui est possible dans les paramètres pour avoir une bordure noire sur toute la largeur de la hauteur de l’écran. La dalle est de type AMOLED, mais pas LTPO proposant des noirs extrêmement profonds et des couleurs assez vives. La définition de l’écran est originale : 1220x2712 pixels alors que d’habitude, c’est plutôt 1080x2400 pixels ce qui permet ainsi d’obtenir une excellente lisibilité. Plusieurs schémas de couleurs sont disponibles : intense, saturé, couleur originale, paramètres avancés (original, P3, sRGB). On peut également jouer sur la température des couleurs ainsi qu’activer le mode couleurs adaptatives pour les ajuster à la lumière ambiante, le cas échéant. Les réglages par défaut offrent un rendu satisfaisant avec le mode couleurs naturelles. La luminosité proposée par l’écran est suffisante pour qu’on puisse utiliser le mobile en pleine journée au soleil et sera aussi douce pour les yeux dans la pénombre. La fréquence de rafraîchissement maximale est de 120 Hz. On peut activer la fonction dynamique qui permet au mobile d’ajuster la fréquence en fonction des applications en cours d’utilisation (entre 30 et 120 Hz) ou la bloquer sur 60 ou 120 Hz. En outre, plusieurs algorithmes d’optimisation des vidéos et des images avec les fonctions Super résolution, Amélioration de l’image IA, Amélioration AI HDR et le MEMC qui permet d’ajouter des images supplémentaires aux séquences vidéo pour obtenir une plus grande fluidité et éviter les saccades et autres ralentissements.

En termes de rafraîchissement de la dalle, le Motorola peut monter jusqu’à 144 Hz et le OnePlus 10T jusqu’à 120 Hz. Toutefois, le taux d’échantillonnage tactile du Xiaomi 12T Pro est de 480 Hz ce qui est supérieur au 360 Hz proposés sur la dalle installée en façade du Motorola edge30 Ultra. L’avantage revient donc au mobile Xiaomi dans les jeux vidéo qui profitent alors d’une meilleure réactivité tactile. Enfin, notez que l’écran du Xiaomi 12T Pro supporte les formats HDR10+ et Dolby Vision pour les plateformes qui les proposent afin de parfaitement gérer les contenus extrêmement lumineux et sombres. Ce n’est pas le cas de l’écran du Motorola. 

Un Android 12 qui passera bientôt à la version 13, déjà bien à jour

Le Xiaomi 12T Pro est animé par Android 12 avec une surcouche logicielle MIUI 13.0.11 au moment de la réalisation de notre test. La mise à jour du système Google Play datait du 1er octobre 2022 alors que la mise à jour de sécurité datait du 1er novembre 2022, ce qui est très récent et une bonne chose signifiant le bon suivi des mises à jour par le fabricant pour ce mobile. L’interface est similaire à celle que l’on trouve sur les autres smartphones de la marque. Les paramètres sont nombreux et assez bien organisés. Les options de personnalisation sont nombreuses. Les fonctions disponibles au niveau du gestionnaire des applications sont toujours aussi intéressantes : proposant un affichage vertical plutôt qu’horizontal des applications ouvertes ainsi que des fonctions immédiatement accessibles (nettoyeur, analyse de sécurité, nettoyage en profondeur et une option renvoyant au menu pour gérer les applications). Il est possible aussi de profiter de fenêtres flottantes pour afficher certaines applications par-dessus toutes les autres.

Un second espace est disponible pour séparer et sécuriser les données enregistrées dans la mémoire de l’appareil. Un mode simplifié est également proposé. Comme évoqué plus haut, le lecteur d’empreinte digitale peut afficher la fréquence cardiaque du propriétaire après avoir posé le pouce sur l’emplacement prévu à cet effet pendant quelques secondes. Lorsqu’on balaie l’écran depuis le haut à gauche du poinçon du capteur photo frontal, les notifications sont tirées alors que le même geste réalisé à droite du poinçon permet d’accéder aux raccourcis des fonctions et aux outils de gestion du volume, de la luminosité et le cas échéant, de la lecture de médias. Un raccourci vers les appareils connectés, via Google Home est également disponible pour accéder rapidement à ceux-ci et les contrôler plus facilement. Une barre latérale présentant des raccourcis vers des applications préférées peut être affichée.

Sinon, à l’ouverture, le mobile est empreint de très nombreuses applications qui sont plus ou moins utiles. Il y a, bien entendu les applications Google, mais aussi Mi Vidéo, Navigateur Mi, Boutique Amazon, Facebook, TikTok, WPS Office, Prime Video, Joom, Booking.com, LinkedIn, Audible, Agoda, Spotify, Snapchat, Mi Store, Opera, Mi Connect, Netflix ainsi que les jeux Tile Fun, Bubble Shooter and Friends et Genshin Impact. Un mode Turbo Boost est déclenché lorsqu’un jeu est lancé pour optimiser les performances.  

 

Des performances de haut vol

Comme évoqué en introduction, le Xiaomi 12T Pro profite du chipset Qualcomm Snapdragon 8+ Gen 1 soit, la puce la plus véloce du moment pour les mobiles sous Android en attendant les premiers appareils avec le Snapdragon 8 Gen 2. On trouve aussi ce chipset au cœur des Motorola edge30 Ultra, Asus Zenfone 9 et OnePlus 10T. Il est également présent dans les smartphones gaming Nubia Red Magic 7S Pro, Nubia Red Magic 7 Pro, Asus ROG Phone 6, Asus ROG Phone 6 Pro ainsi qu’à l’intérieur des mobiles pliants Samsung Galaxy Z Flip4, Galaxy Z Fold4 et Motorola Razr 2022. Il est ici associé à 8 Go de mémoire vive qui peuvent être suppléés par 3 Go de mémoire vive virtuelle supplémentaires. Avec une telle configuration, aucune application ne lui résiste et même parmi les plus gourmandes en ressources. Elles sont exécutées avec une vélocité impressionnante et le passage de l’une à l’autre s’effectue en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.
L’interface même un peu chargée reste fluide et on peut naviguer avec une grande facilité et une très grande rapidité dans tous les menus proposés par le mobile. Les jeux même les plus exigeants tournent sans problème sur ce mobile qui profite d’une très bonne jouabilité. Les performances du processeur sont très bonnes même sur la longueur puisqu’il propose un haut potentiel ne descendant que très peu en dessous des 90%. 
Afin de comparer les performances brutes du Xiaomi 12T Pro aux autres mobiles, nous l’avons soumis à plusieurs outils de mesure dont voici les principaux résultats, en prenant en compte que notre modèle de test disposait de 3 Go de RAM en extension.

Un capteur de 200 mégapixels dans le dos, qu’est-ce ça vaut ?

Pour le multimédia, le Xiaomi 12T Pro est parfaitement capable de lire des contenus depuis les plateformes de streaming avec une qualité Full HD puisqu’il est compatible avec le protocole Widevine L1. En outre, pour la partie photo, il profite donc du capteur Samsung HP1 doté de 8 lentilles ouvrant à f/1.9 et embarquant 200 mégapixels, comme le Motorola Edge30 Ultra. Il profite d’un autofocus permettant de régler la netteté. Ce capteur est associé à un module ultra grand-angle de 8 mégapixels sur 120 degrés et d’un troisième capteur de 2 mégapixels dédié aux prises de vue en mode macro. Dommage de ne pas avoir un téléobjectif pour ce modèle. Pour les selfies, on peut compter sur la présence d’un objectif de 20 mégapixels
L’interface de l’application Appareil photo est très classique avec plusieurs options présentes sur le haut de l’écran, dont celle qui permet d’activer Google Lens. Les niveaux de zoom 0,6x, 1x et 2x sont immédiatement présents, juste au-dessus des différents modes de prises de vue. De gauche à droite, il y a, par défaut, les modes Pro, Documents, Vidéo, Photo, Ultra HD, Portrait, Nuit et Plus. Ce dernier menu permet d’accéder à d’autres modes que l’on peut rajouter aux précédents grâce à la possibilité de personnalisation de l’interface. Parmi ces modes, il y a Vidéo courte, Panorama, Vlog, Ralenti, Accéléré, Effets vidéo, Exposition longue, Dual vidéo et Clone. 

Premier constat à propos du capteur de 200 mégapixels lorsque le mode Ultra HD est sélectionné, le déclenchement est immédiat. Nous attendons le test du Motorola edge30 Ultra mais lors de notre prise en main, celui-ci demandait 2 secondes avant de bien vouloir prendre complètement la photo. Ici, pas de temps de latence, ce qui est toujours une bonne chose. Le capteur est capable de prendre 16 photos à 12,5 mégapixels prometteuses d’une excellente qualité. Malheureusement, dans la réalité, nous n’avons pas trouvé que les résultats étaient à la hauteur de nos attentes. Si la luminosité est satisfaisante, nous avons pu observer des couleurs assez saturées et un manque de détail. Les modes 50 et 200 mégapixels sont plus gratifiants, nettement plus détaillés malgré une colorimétrie qui pourrait être plus fidèle. La stabilisation optique du capteur est un plus. Attention, les photos prises en modes 200 mégapixels occupent 50 Mo chacune à minima. À utiliser avec parcimonie si on ne veut pas voir sa mémoire interne ou son espace de stockage en ligne fondre comme neige au soleil. Pour les prises de vue en mode ultra grand-angle, le capteur est une histoire de compromis, embarquant 8 mégapixels alors que le concurrent Motorola edge30 Ultra est équipé d’un module de 50 mégapixels pour le même travail. Les résultats obtenus avec le Xiaomi 12T Pro sont assez lisses et agréables à l’œil. On apprécie les contrastes ainsi que la colorimétrie satisfaisante. 

En vidéo, le mobile propose plusieurs effets assez bluffants : Retour dans le temps, zoom magique, volet lent, temps de fige, mode nuit accéléré et monde parallèle. Il faut prendre un peu de temps avant de les maîtriser parfaitement, mais une fois cela fait, les résultats sont assez impressionnants. Le smartphone est capable de filmer avec une définition maximale Ultra HD 8K à 24 images par seconde, en Ultra HD à 60 images par seconde et en dessous. 

Une bonne autonomie et une charge très rapide

Avec sa batterie d’une capacité de 5000 mAh, le Xiaomi 12T Pro a un léger avantage par rapport à son concurrent direct qui propose une capacité de 4610 mAh. Nous avons pu utiliser le Xiaomi 12T Pro pendant une grosse journée et demie ce qui est tout à fait satisfaisant et dépassant le Xiaomi 12 Pro. Merci à l’efficience du processeur et à la fréquence d’affichage dynamique qui permet d’obtenir une bonne autonomie, selon nous. Le mobile Xiaomi supporte une puissance de charge de 120 watts contre 125 watts pour le Motorola edge30 Ultra. Avec le bloc d’alimentation livrée dans la boîte ainsi que le câble idoine, nous avons pu passer de 2% à 95% en 24 minutes. 

Le contenu de la boîte

Le smartphone Xiaomi 12T Pro est livré avec un bloc d’alimentation, un câble USB-A vers USB-C, un outil d’extraction pour le tiroir à cartes SIM et une coque de protection en silicone transparente.

Notre avis

De notre point de vue, le Xiaomi 12T Pro est un smartphone très réussi. Son design, bien que sobre, est intéressant avec un format agréable en main malgré le fait que l’empreinte digitale soit placée un peu trop bas. L’écran est excellent, grand, assez lumineux, réactif et offrant une très bonne fluidité lors des défilements et compatible HDR10+ et Dolby Vision ce qui n’est pas si courant. Les performances sont à saluer même si ce ne sont pas les meilleures du plateau, elles figurent parmi le haut du panier comme la vitesse de charge même si celle-ci n’est, dans les faits, pas aussi rapide que veut bien le dire le fabricant. Il s’agit malgré tout de l’un des smartphones qui se rechargent le plus rapidement au monde. L’autonomie est meilleure que celle offerte par le Xiaomi 12 et nous avons apprécié les photos prises avec ce téléphone surtout en 50 mégapixels, pour nous, le meilleur compromis depuis le capteur principal. Un petit regret sur l’étanchéité, mais Xiaomi a l’air fâché avec les programmes de certification… 

 


 

Avis des internautes

J
Joris B.
il y a 18 jours
Sympa ce test mais le Xiaomi 13 sors dans 10 jours...
Sur le même sujet
image Xiaomi 12 Pro promotion
Les guides et comparatifs
image Oppo Find X5 Pro
image Google Pixel 6a