Asus pourrait dévoiler une Zenwatch sans Android Wear

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
asus

Le constructeur taïwanais Asus travaillerait sur de nouvelles montres connectées. Si l’une d’entre elles conservera Android Wear, une autre fera l’impasse dessus. La raison évoquée : l’autonomie.

Android Wear a bientôt un an. Et tout ne se passe pas exactement comme la firme de Mountain View l’avait prévu. Présentée en juin 2014 à l’occasion du Google I/O, la déclinaison de l’OS mobile dédiée aux accessoires connectés rencontre depuis quelques semaines un recul de la part de certains constructeurs. Samsung n’a jamais caché son ambition de continuer d’équiper une partie de ses smartwatches sous Tizen. LG compte faire de même avec WebOS. Et certains constructeurs tiers, qui avaient jusqu’ici porté le concept dans leurs produits commerciaux, commencent à mettre en doute la vision portée par le géant d’Internet.

Zenwatch
La ZenWatch aura bien une remplaçante, mais aussi une cousine sans Android Wear

Une montre avec Android Wear, et une sans

C’est le cas d’Asus. Le fabricant taïwanais a tenu une conférence la semaine dernière pour présenter ses résultats. Et les propos de son PDG Jerry Shen, relayés par Focus Taïwan, n’ont pas été tendres vis-à-vis de l’OS. Il explique qu’il développe actuellement plusieurs modèles de montres pour l’année 2015. Si l’une d’entre elles sera animée par Android Wear, pour remplacer la récente Zenwatch, l’autre fera l’impasse dessus. L’idée est d’offrir à cette dernière une autonomie plus importante. En janvier dernier, Asus déclarait qu’il souhaitait commercialiser dans le courant de l’année une smartwatch avec 7 jours d’autonomie. Voilà qui le confirme.

Pour parvenir à ce résultat, se débarrasser d’Android Wear ne sera qu’une partie de la solution. L’autre sera d’adopter une plate-forme technologique plus simple. Celle-ci devrait être fournie par MediaTek. Rappelons que le fondeur asiatique a présenté au CES un chipset dédié à ces produits, le MT6201. Ce dernier devrait supporter deux coeurs Cortex-A7 cadencés à 1,2 GHz et un GPU Mali 400-MP. Un chipset économe dans tous les sens du terme. Plus que le Snapdragon 400 qui équipe actuellement quasiment toutes les montres sous Android Wear.

Un système qui demande trop d'énergie à soutenir ?

Pourquoi s’en prendre à Android Wear vis-à-vis de l’autonomie des smartwatches quand les batteries intégrées proposent une puissance de 350 mAh environ ? Parce que la taille de la batterie n’est pas l’unique problème des montres actuelles. Les sollicitations d’Android Wear, la connexion Bluetooth permanente et les besoins de puissance pour gérer le système sont autant de problèmes. Puisque des alternatives comme Pebble parviennent à de meilleurs résultats, il est logique que certains acteurs s’y intéressent.

Le constructeur restera cependant associé à Android Wear, au moins avec l’un de ses modèles. Cette décision d’Asus de jouer sur les deux tableaux n’est pas étonnante car deux enjeux se télescopent. D’une part, l’entreprise ne souhaite pas couper les ponts avec Google et Android. Mais d’autre part, Apple arrivera cette année avec sa montre. Et il faudra proposer quelque chose d’innovant et de performant pour contrer la firme de Cupertino.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.