promo red by sfr

Google aurait bien confié deux Nexus à HTC

Par Samir Azzemou

htc

Un célèbre leaker vient de publier sur Twitter les deux noms de code de deux prétendues plates-formes Nexus en cours de développement chez HTC. Une information qui alimente la rumeur et provoque quelques questions.

Selon Cher Wang, la patronne de HTC, la priorité de l’entreprise n’est plus de concevoir des smartphones, mais de se développer sur le marché de la réalité virtuelle. Et ce n’est pas un changement de stratégie sur le long terme, mais sur le court terme : HTC a dévoilé il y a quelques semaines son premier produit commercial, le Vive Pre, lequel sera vendu au mois d’avril prochain. Ce qui veut dire demain (ou presque). Et même si la direction de HTC a nié l’existence d’un projet visant à externaliser l’activité liée à la réalité virtuelle, il semble presque évident que l’entreprise aura besoin d’investissement pour développer des produits et des contenus pour ce casque dont les applications ne seront pas uniquement ludiques, mais aussi industrielles, médicales ou encore militaires.

Nexus 9
Nexus 9 de HTC

De l’argent, il en faut. La vente d’un immeuble et du terrain sur lequel il est construit semble être une première approche. La recherche de partenaires industriels et financiers n’est pas à exclure, même si cela paraît difficile dans les conditions économiques actuelles de HTC. Sa seule façon pérenne de créer de la valeur, c’est encore de vendre des smartphones. Or, nous avons bien remarqué que les ventes du One M9, du One A9 et de la ribambelle de modèles créés pour la Chine n’ont pas été bonnes. Les chiffres d’affaires mensuels publiés par le constructeur le confirment. Il faut donc des projets. Et des projets porteurs.

Deux nouveaux Nexus chez HTC ?

Si le successeur éventuel d’un One M9 n’est pas à exclure évidemment (le smartphone qui se cache derrière le nom de code Perfume doit avoir d’ailleurs un rapport avec lui), une rumeur en provenance de Chine en début de semaine à éveiller notre attention : HTC développerait de nouveaux terminaux pour Google dans le cadre du programme Nexus. Oui, DES modèles. Pas un, mais deux. Le premier serait un smartphone dont la taille d’écran serait de 5 pouces. Et le second serait une phablette dotée d’une dalle tactile de 5,5 pouces. Des modèles donc plus petits que les deux derniers, les Nexus 5X et 6P.

Aujourd’hui, une seconde fuite semble confirmer cette rumeur. LlabTooFeR, leaker bien connu pour ses informations pertinentes sur HTC, a publié un message sur son compte Twitter. Il affirme que les deux Nexus en développement chez HTC portent les noms de code T50 et T55. Ce qui nous rappelle les deux tailles d’écran évoquées ci-dessus. Une double confirmation donc pour une rumeur qui partait évidemment assez mal dès le départ, mais qui prend consistance.

Un partenariat commercial intéressant

Naturellement, tout cela est à prendre avec des pincettes. D’abord, parce que rien n’a été officiellement confirmé (et ne le sera pas de sitôt). Ensuite, parce que Google a certainement demandé à plusieurs constructeurs de travailler sur des plates-formes Nexus. Selon les rumeurs récentes, Huawei y travaillerait également, même si les informations divulguées ont quelques difficultés à confirmer s’il s’agit d’une tablette ou d’un smartphone. Il se pourrait donc que Google ait mis les deux fabricants en concurrence pour créer des prototypes.

Un partenariat avec Google serait intéressant pour HTC, comme cela l’a été pour Huawei en 2015. Cela fera parler de la marque et cela apportera de la visibilité à l’ensemble du catalogue du Taïwanais, notamment sur les marchés où HTC connaît des difficultés concurrentielles. D’autant que les frais marketing seront certainement moindres pour promouvoir de tels téléphones. L’alliance serait donc profitable. Et cela apporterait certainement quelques deniers pour continuer de développer des services et des produits dans la réalité virtuelle, comme le souhaite Cher Wang. Reste à savoir si les Nexus, le One X9 et le Perfume seront les seuls mobiles de HTC cette année...

Partagez cet article

  • LinkedIn

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.