Bouygues OPPO Reno + Forfait Bouygues Sensation 100 Go

Le géant chinois LeEco s’installe aux États-Unis

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
leeco

Comme prévu, LeEco (ex LeTV) s’installe aux États-Unis. L’entreprise a inauguré son siège américain à San José, à quelques pas de Google et d'Apple. Depuis ces locaux, LeEco y distribuera des smartphones et y concevra sa voiture électrique autonome, LeSEE.

En janvier dernier, à l’occasion du CES de Las Vegas, le groupe chinois LeTV, rebaptisé LeEco, dévoilait un smartphone sous Snapdragon 820 : le LeMax Pro. Ecran QHD de 6,33 pouces. 4 Go de RAM. 64 Go de stockage. Capteur photo 21 mégapixels. Rom customisée basée sur Android Marshmallow. Cette phablette inaugurait de fort belle façon le flot depuis ininterrompu de mobiles équipés du quad-core Kryo de Qualcomm. Mais surtout, elle était dévoilée sur le sol américain : une première pour cette entreprise dont l’activité était jusqu’à présent centrée exclusivement sur la Chine.

A deux pas d'Apple et Google

Ce détail était révélateur, car LeEco n’avait pas pour ambition de rester sur le continent asiatique encore bien longtemps. Le portail de VOD mi-Netflix, mi-YouTube avait alors les yeux rivés de l’autre côté du Pacifique. Mais avant de pouvoir y commercialiser quoi que ce soit (des contenus ou des contenants), il lui fallait d’abord y installer une base opérationnelle avec des équipes dédiées. Une étape désormais accomplie. LeEco annonce en effet avoir inauguré en fin de semaine dernière son siège américain.

LeEco San Jose

Ce dernier est basé à San José, dans la Silicon Valley, à quelques pas de Google, de Facebook et d’Apple. Le bâtiment mesure 7 hectares (74 000 mètres carrés environ) et y accueille d’ores et déjà 250 personnes. Cependant, les équipes de LeEco devraient grossir d’ici la fin de l’année pour atteindre 800 personnes. Ce quartier général aura en outre en charge de gérer les locaux de l’entreprise située à Los Angeles où se trouve une unité dédiée au design.

Deux anciens de Samsung à la tête de la filiale

L’activité nord-américaine de l’entreprise sera dans un premier temps exclusivement matérielle. Elle distribuera des smartphones et des téléviseurs connectés. Elle développera un casque de réalité virtuelle. Et elle y créera sa voiture électrique et autonome appelée LeSEE. Une stratégie qui combine donc certains éléments de Google, d’Amazon ou de Samsung. La filiale américaine de LeEco sera gérée par deux têtes pensantes : Shawn Williams, ancien vice-président chez Samsung US, et Danny Bowman, ancien dirigeant d’une filiale de Sprint et ancien directeur des ventes chez Samsung US.

LeEco Le 2 Pro
Les Le 2 et Le 2 Pro seront-ils les premiers mobiles de LeEco commercialisés aux Etats-Unis ?

L’arrivée de LeEco est intéressante pour deux raisons. La première est le modèle économique de l’entreprise en Chine : les smartphones sont commercialisés à très bas prix grâce à une subvention pour tout abonnement à son service de contenu. Une stratégie qui nous rappelle celle d’Amazon avec le Fire Phone. Espérons que l’entreprise chinoise aura plus de succès avec ses mobiles que Jeff Bezos.

La seconde raison a un lien avec les compatriotes de LeEco, notamment Xiaomi. L’entreprise de Lei Jun est attendue depuis longtemps en occident et n’y a pris que de timides initiatives, alors que LeEco semble n’avoir aucune hésitation. Reste donc à savoir si Xiaomi, chahuté au niveau mondial, s’engouffrera dans l’aspiration de LeEco pour s’imposer en occident.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer