Apple WWDC : voici Home, l’application domotique d’Apple

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

Avec iOS 10, une application inédite entrera dans l’iPhone et l’iPad : Home. Tirant évidemment parti de Homekit, le SDK d’Apple dédié à la domotique, cette application centralise la prise de contrôle sur les appareils connectés de la maison.

Au Google I/O, la firme de Mountain View a présenté Google Home, un appareil domestique compatible avec Google Assistant. Ce produit, avec lequel il faut interagir à la voix, offre quelques services simples de recherche sur Internet, d’annonce vocale de notifications, de lecture de playlist musicale et de paramétrage d’une alerte. Ce n’est pas encore tout à fait le Jarvis d’Iron Man, mais cela semble être le premier pas. Quelques jours après cette présentation, une indiscrétion laissait entendre qu’Apple pourrait déployer une solution similaire en tirant parti de Siri. Cependant, il s’agirait davantage d’un écosystème que d’un simple boitier. Cependant, aucun boitier n’a été présenté hier, lors de la keynote de la WWDC. Craig Federighi a préféré dévoiler une application simplement appelée Home.

Apple Home

Prise de contrôle totale et à distance

Home est une application avec laquelle vous contrôlez l’ensemble des éléments domotiques connectés de votre maison. Il peut s’agir du thermostat, des lumières, de la porte de garage, des volets roulants, le verrou de la porte d’entrée, etc. Une quinzaine de profils différents sont pris en charge. Tout dépend évidemment de l’équipement de la maison. Quelques boutons simples permettent de créer des combinaisons d’action, comme le fait de rentrer chez soi après une journée de travail augmente la température ambiante, ou le fait d’aller se coucher éteint les lumières du salon et réduit le thermostat. Ces boutons sont facilement personnalisables. Pour se connecter aux objets connectés, Home s’appuie évidemment sur Homekit, qui a été présenté par Apple il y a deux ans...

L’application, compatible iPhone et Apple Watch, est également couplée avec Siri pour créer des interactions vocales. Il est donc possible de demander à Siri d’ouvrir le garage à l’approche du domicile (ou même de paramétrer Siri pour que l’assistant demande au garage de s’ouvrir dans un rayon d’une centaine de mètres, par exemple). L’application est capable de commander des appareils connectés, mais également de recevoir de leur part des notifications. C’est le cas, par exemple, d’un interphone qui sonne : le flux vidéo apparait directement sur le mobile. Il suffit d’un bouton pour commander l’ouverture de la porte.

Apple TV : le boitier domotique par excellence

La fuite précédemment citée n’avait pas totalement tort non plus. Car, si aucun nouveau boitier n’a été officialisé pour la gestion domotique, c’est parce qu’il en existe déjà un : l’Apple TV. La dernière génération de set-top-box, dévoilée en septembre dernier, est le centre nerveux de ce nouvel écosystème (et non une partie éloignée). C’est grâce à lui que l’iPhone est capable d’envoyer des ordres aux thermostats connectés, à la webcam, à l’interphone, etc. D’autant qu’avec tvOS, l’Apple TV s’est doté l’année dernière d’une boutique applicative déclinée de l’App Store. Il ne manque donc rien.

Apple Home

Une fois encore, Apple n’a pas donné dans l’originalité avec Home. Toutes les briques existent déjà ailleurs, que ce soit chez Google ou LG (avec HomeChat). En revanche, et comme souvent avec la firme de Cupertino, c’est avec un certain réalisme et en tirant parti de son écosystème qu’elle développe une offre complète, homogène et cohérente. Car, comme bien souvent, elle est pratiquement la seule à contrôler l’ensemble de la chaîne de valeur.

70 partenaires au lancement

Reste évidemment à savoir qui se ralliera à la cette cause. Plus de 70 partenaires ont été annoncés par Apple, parmi lesquels iHome, Philips, Withings, Velux, Legrand, Haier, Delonghi, Netatmo, Schneider, etc. Toutefois, nombre d’entre eux (comme ualcomm, NXP, MediaTek, D-Link, Marvell, Realtek, Texas Instruments etc.) sont des concepteurs de composants. Difficile donc de savoir si Apple emporte aussi l’adhésion des acteurs du marché des objets domotiques connectés. Mais cela serait évidemment étonnant que ce ne soit pas le cas.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.