promo red by sfr

Test Nokia 8.3 : un smartphone polyvalent avec un très grand écran

Par Sylvain PICHOT

Le Nokia 8.3 représente le haut de gamme de la marque. Il devait être LE smartphone de Daniel Craig dans le dernier James Bond : Mourir peut attendre. Malheureusement comme la sortie en salle du film est repoussée au 21 octobre 2021, HMD Global, détentrice des licences Nokia pour les téléphones portables, a demandé à retourner les scènes où le mobile apparaissait. Difficile d’imaginer l’agent 007 utiliser un autre appareil que le tout dernier fleuron de la marque puisqu’à ce moment, un autre appareil serait plus représentatif. Lâché par Bond, il n’en demeure pas moins qu’il a tout de même quelques arguments à défendre, ne serait-ce que sa compatibilité avec les réseaux 5G, ses 4 capteurs photo au dos et son très large écran de 6,81 pouces. Proposé à un prix de 500 €, voyons ce qu’il vaut vraiment lors d’un test complet.

Test du Nokia 8.3

Principales caractéristiques techniques :

  • Écran LCD de 6,81 pouces, 1080x2400 pixels 60 Hz
  • Chipset Qualcomm Snapdragon 765G
  • 8 Go de mémoire vive
  • 128 Go de stockage interne extensibles
  • Quadruple capteur photo 64+12+2+2 mégapixels
  • Capteur frontal 24 mégapixels
  • Lecteur d’empreinte digitale sur le bouton d’alimentation
  • Batterie 3400 mAh compatible charge 18 watts (chargeur compatible inclus)
  • Système d’exploitation : Android 11

Design

Si les formes du smartphone Nokia 8.3 ne marquent pas de rupture avec ce qui se fait actuellement sur le marché des mobiles, on peut tout de même noter l’utilisation de matériaux très qualitatifs et donnant une sérieuse impression d’avoir entre les mains un appareil haut de gamme. Son dos est particulièrement remarquable avec des reflets lumineux d’un très bel effet. En version « Polar Night » inspirée des aurores boréales, des traits viennent rehausser l’arrière du mobile d’une manière magnifique. Le dos, toujours, profite d’un léger angle incurvé sur les deux côtés et revient doucement sur les profils où un élément qui fait tout le tour de l’appareil vient souligner les tranches de l’appareil.

Dos du Nokia 8.3

L’écran vient se poser dessus avec des bords là encore légèrement incurvés (2.5D) rejoignent le cadre. On peut souligner la très bonne qualité de finition. Le mobile est équilibré. En main, il ne tombe pas d’un côté ou de l’autre. Revenons au dos pour remarquer le bloc optique photo en position centrale en haut. Il dépasse assez sérieusement du reste de la surface arrière. Une fois la coque fournie par le constructeur enfilée, il est sur le même plan. Le cercle qui inscrit les 4 capteurs est souligné par un liseré bleu, dans le même ton que les reflets de la lumière qui se pose sur le dos du mobile. Le centre profite également de cette couleur et de l’inscription de la marque du partenaire photo : Zeiss. Assez bizarrement, les marques Zeiss et Nokia (au milieu du dos) sont écrites dans le sens vertical alors que la plupart du temps, on tient son mobile dans ce sens sauf… lorsqu’on prend une photo en mode paysage. C’est peut-être comme cela que les deux marques souhaitent être le plus remarquées ?

Détail dos et face du Nokia 8.3

Si on fait le tour du Nokia 8.3, on note la présente du bouton d’allumage confondu avec le lecteur d’empreinte digitale. Ce dernier s’est avéré sans faille lors de nos tests refusant systématiquement l’accès aux autres personnes que son propriétaire. Juste au-dessus, il y a le double bouton pour gérer le volume. Encore un peu plus haut, toujours à droite, il y a le logement pour les cartes SIM et mémoire. Très bizarrement ce tiroir a l’aspect d’un bouton, car il ressort légèrement par rapport au reste du profil. Le premier réflexe est donc d’appuyer dessus, mais en vain… À l’intérieur, il est possible d’insérer deux cartes SIM ou une carte SIM et une carte micro SD. Le Nokia 8.3 propose 128 Go d’espace de stockage interne. Sur le profil gauche, il y a le bouton pour lancer le Google Assistant. Il est placé exactement à la même hauteur que le bouton d’alimentation, en face, et, il arrive (très) régulièrement que l’on appuie dessus sans le faire exprès alors qu’on veut simplement allumer l’appareil. Il aura fallu l’installer plus haut pour éviter toute mauvaise manipulation. Enfin, sur le profil inférieur, il y a le connecteur USB-C, une prise audio jack 3,5 mm et un haut-parleur.

Connectique du Nokia 8.3

Profil du Nokia 8.3

Un écran très grand, mais ni OLED ni de fréquence élevée

L'écran du Nokia 8.3

L’écran du Nokia 8.3 5G mesure 6,81 pouces ce qui en fait l’un des plus grands du marché avec, dans le peloton de tête, le Xiaomi Mi 11 (avec lequel il partage la diagonale), le Samsung Galaxy Note 20 Ultra, le Galaxy S21 Ultra ou le Galaxy S20 Ultra par exemple. Par contre à la différence de ces modèles qui utilise une dalle AMOLED, le Nokia 8.3 s’appuie sur la technologie LCD, moins flatteuse. La fréquence de rafraîchissement est de 60 Hz alors qu’elle atteint le double sur les modèles les plus haut de gamme chez la concurrence et pas que puisque des appareils de milieu de gamme offrent également cette caractéristique. L’écran affiche une définition FHD de 1080x2400 pixels ce qui est correct, mais sur une telle diagonale, on aurait préféré pouvoir aller plus loin. L’écran du Nokia 8.3 tire clairement sur le rouge et il y a très peu de paramètres disponibles pour tenter d’arranger cela. Les bords noirs de l’écran sont assez fins, mais pas autant qu’on en aurait attendu de la part d’un smartphone le plus haut de gamme de la marque.

Ecran d'accueil du Nokia 8.3

Un SoC de milieu de gamme à l’intérieur

En fait, s’il fait effectivement figure de flagship pour la marque Nokia, lorsqu’on regarde ses caractéristiques et la concurrence, notamment chinoise, on se rend compte qu’il est équipé des composants de milieu de gamme et pas plus. Son écran déjà dont nous avons parlé précédemment. Ensuite sa plateforme qui est composée d’une puce Qualcomm Snapdragon 765G, clairement de milieu de gamme, associée à 8 Go de mémoire vive. C’est le même processeur que l’on trouve par exemple dans le Oppo Find X2 Neo, le Oppo Reno4 Pro ou le Vivo X51 5G. Même si l’appareil date de la fin de l’année 2020, le Snapdragon 865 est plus puissant (mais aussi plus cher). HMD Global a certainement souhaité réduire les coûts afin de proposer un smartphone abordable. Le souci est que les performances sont effectivement moindres que celles que nous aurions pu attendre par rapport à son positionnement. Les applications sont correctement exécutées, sans ralentissement, mais bizarrement, dans les jeux, nous avons eu droit à quelques saccades et un niveau de détails que l’on ne peut pas atteindre sans avoir la dernière puce intégrée. Nous avons soumis le mobile à plusieurs outils de mesure afin de pouvoir les comparer aux scores des autres smartphones testés précédemment.

 

Performance du Nokia 8.3

Test de performance du Nokia 8.3

Animé par Android 11, toujours à jour

Le Nokia 8.3 5G fonctionne sous Android 11 avec les mises à jour de sécurité datant de janvier 2021. On a donc droit à la dernière version en date ce qui est toujours le cas chez Nokia étant donné que le fabricant propose des versions stocks d’Android donc sans aucune surcouche logicielle pouvant ralentir le système, mais aussi apporter certaines fonctionnalités supplémentaires notamment dans l’aspect personnalisation des interfaces. Toutefois, comme les autres smartphones de la marque Nokia, celui-ci propose quelques gestes comme raccourcis vers certaines fonctionnalités, par exemple. Avec Android 11, en lançant le gestionnaire des applications, on peut faire une capture d’écran. Le lecteur multimédia est disponible au sein de la barre des notifications et on peut accéder aux cartes bancaires et objets connectés de la maison en appuyant longuement sur le bouton d’alimentation.

Une configuration solide avec 4 capteurs

Pour la partie multimédia, le Nokia 8.3 5G est parfaitement capable de lire des vidéos de streaming avec une qualité FHD. Pour prendre des photos, il embarque un capteur principal de 64 mégapixels. Il y a également un module de 12 mégapixels pour les photos en grand-angle et deux autres capteurs de 2 mégapixels pour les photos macro et le calcul de la profondeur de champ afin d’optimiser les portraits. Le mobile est capable de filmer avec une définition maximale Ultra HD à 30 images par seconde, mais le mode Full HD propose une cadence à 60 images par seconde, plus réaliste. D’après le laboratoire indépendant de mesures DxOMark, le Nokia 8.3 5G obtient le score de 86. Il se situe juste en dessous du Samsung Galaxy A51 5G et au-dessus du Nokia 7.2. Selon DxOMark, le smartphone propose une configuration valable sur le papier, mais qui ne parvient pas à impressionner dans la pratique surtout face à la concurrence.

Photo avec le Nokia 8.3

Photo Zoom avec le Nokia 8.3

Une autonomie confortable

La batterie du Nokia 8.3 a une capacité de 4500 mAh, selon le constructeur. Elle nous a permis de tenir une grosse journée et un peu plus en utilisation plutôt intensive. C’est une bonne nouvelle puisque cela devrait signifier qu’en prenant soin de sa consommation ou peut dépasser une journée d’utilisation. Branché avec le bloc d’alimentation fourni par le fabricant pendant 30 minutes, il a pu gagner 40 % en moyenne. Dommage que Nokia ne propose pas de système de recharge plus rapide là où toute la concurrence s’organise sérieusement dans ce domaine proposant des délais de moins de 40 minutes pour une charge complète.

Notre conclusion

Plutôt polyvalent que réellement performant, le Nokia 8.3 5G rempli ses tâches quotidiennes, mais se fait tout de même surpasser dans presque tous les domaines par la concurrence mieux équipée à ce niveau de prix, proposant de meilleures performances notamment sur la puissance brute et les capacités multimédias. Son design est remarquable, son écran est très large, mais mis à part sa compatibilité 5G, il est difficile de mettre une fonctionnalité plutôt qu’une autre en avant.

La note de LesMobiles.com

Nokia 8.3

Nokia 8.3
70%

3,5 / 5

Partagez cet article

  • LinkedIn

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

close