Sony Xperia Z3+ : un premier benchmark qui ne lui est pas favorable

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
sony

Le Xperia Z3+ est le modèle haut de gamme de Sony en attendant la fin de l’année. Le smartphone équipé d’un Snapdragon 810 s’est prêté au jeu des benchmarks pour mesurer son potentiel. Et le résultat n’est pas aussi bon qu’espéré.

Dès le départ, nous avons su que quelque chose se tramait chez Sony. La ressemblance entre le Xperia Z4 et le Xperia Z3. Son absence du Mobile World Congress aux côtés de la nouvelle tablette. Les rumeurs de report jusqu’en septembre. Les difficultés financières. L’annonce de son exclusivité pour le Japon. Et finalement sa commercialisation internationale sous le nom de Xperia Z3+, comme un aveu d’un manque de nouveautés dans le flagship semestriel.

Xperia Z3+

Les mauvaises impressions se sont accumulées, mais nous avions alors l’intime conviction que le Z3+ serait un modèle performant, car Sony est une marque qualitative en qui nous avions envie de faire confiance. Et puis, le Snapdragon 810 chauffe peut-être un peu, mais il est aussi performant. Rappelons qu’il est accompagné ici de 3 Go de RAM, d’un écran Full HD, d’une batterie légèrement en dessous des 3000 mAh et d’un capteur photo 20,7 mégapixels. Bref, une configuration typique d’un haut de gamme, même si l’absence du QHD est certainement préjudiciable en ce premier semestre 2015.

Un flagship en dessous des autres

Mais la bonne volonté ne fait pas tout. Le site hongkongais ePrice a eu l’occasion de prendre en main le mobile et de lui faire passer quelques benchmarks : Vellamo (le benchmark de Qualcomm), AnTuTu et Basemark ES 2.0. Et les résultats sont loin d’être très réjouissant, notamment sur AnTuTu. Le smartphone atteint 50 875 points. C’est à peine mieux que le LG G4, qui tourne sous Snapdragon 808, et le Google Nexus 6, qui tourne sous Snapdragon 805. Et c’est moins bon que les autres smartphones sous Snapdragon 810, que ce soit le LG G Flex2, le HTC One 9. Nous ne parlons même pas des Galaxy S6 et S6 Edge...

Sur Vellamo, le smartphone de Sony est derrière l’ensemble de ses concurrents, et parfois même derrière son prédécesseur, le Z3, qui tourne, pour rappel, sous Snapdragon 801. C’était bien la peine de changer... La température du chipset, selon CPU-Z, tourne autour des 40 °C après avoir effectué tous les tests. Ce qui reste une température dans la bonne moyenne. Rappelons que HTC One M9 montait au-dessus des 55 °C avant la mise à jour de son firmware. La température est donc bien maîtrisée.

Sony pêche-t-il par excès ?

Peut-être est-elle même un peu trop bien maîtrisée ? Car il semble bien que la température du chipset reste constante, autour des 40 °C. En effet, trois captures d’écran montrent que le smartphone débute les tests avec 93 % de batteries et une température de 33,7 °C. À 89 % de batterie, soit après avoir passé un test (il semble que cela soit AnTuTu, son icône étant dans la zone de notification), le chipset est monté rapidement à 40 °C. Après avoir consommé 6 % de plus de sa batterie, la chaleur n’a pas considérablement progressé (+0,2 °C seulement). Le firmware a donc choisi de bloquer la fréquence du Snapdragon 810.

Brider la vitesse du chipset pour conserver une température acceptable expliquerait cette contre-performance et ce fossé avec le One M9. Rappelons que le Xperia Z3+ dispose d’un châssis en métal qui dissipe moins la chaleur que le polycarbonate. Un problème rencontré aussi bien par HTC que Xiaomi avec leurs derniers nés. Il ne serait pas étonnant que Sony ait sacrifié une partie des performances pour protéger le chipset et l’usager. C’est louable, mais cependant décevant de le constater aussi nettement sur un smartphone haut de gamme.

Comparer les prix du Sony Xperia Z3+

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.