Bouygues OPPO Reno + Forfait Bouygues Sensation 100 Go

Microsoft réduirait encore la voilure de sa division mobile

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
microsoft

Selon un article publié par un quotidien finlandais, Microsoft Mobile Oy subirait une réduction de postes complémentaires aux 7800 supprimés à travers le monde. C’est à se demander ce qu’il restera de la division mobile de Nokia.

Un article publié cette semaine dans le quotidien finlandais Helsingin Sanomat affirme que la division mobile de Microsoft subit à nouveau un plan de restructuration visant à réduire la voilure des équipes dédiées à la téléphonie mobile. Selon le rapport initial, Microsoft Mobile Oy, basé à Espoo, pourrait voir son personnel réduit de « plusieurs douzaines de personnes » au terme de ce nouveau plan, principalement dans les équipes marketing. Une mauvaise nouvelle qui semble n’être qu’une conséquence des mauvais résultats des ventes de smartphones en 2015 (4,5 millions de téléphones distribués durant les fêtes de fin d’année).

Microsoft Lumia 650
Le Lumia 650 (encore non officiel) pourrait être le dernier Lumia de Microsoft.
Que restera-t-il ensuite de l'héritage de Nokia ?

Troisième plan de restructuration

Interrogé par l’édition américaine de ZDNet, un porte-parole de Microsoft confirme l’information. Il va même plus loin en ajoutant deux informations. D’abord, cette réorganisation ne touche pas uniquement Mirosoft Mobile Oy, mais l’ensemble du groupe (même si la mobilité est particulièrement touchée) à l’international. Ensuite il explique que ces réductions n’entrent pas dans le plan annoncé en juillet dernier. Ce qui sous-entend que le plan initial n’était finalement pas suffisant. Et que les quelques douzaines de suppressions à Espoo ne sont que la partie émergée de l’iceberg.

C’est la troisième fois que Microsoft Mobile Oy doit subir une réduction d’effectif depuis l’annonce du rachat par Microsoft. En 2014, 18 000 personnes étaient concernées, dont 70 % dans la branche mobile et 1100 en Finlande, mais aussi en Hongrie, en Chine et aux États-Unis. En juin 2015, Microsoft en supprimait 7800 supplémentaires, dont 2300 entre le siège d’Espoo (ex Nokia) et l’usine de Salo (laquelle a été fermée). À la veille du second anniversaire du rachat effectif de Nokia Devices & Services, la firme de Redmond a divisé par trois son effectif en Finlande et fermé plusieurs filiales locales. Que reste-t-il ?

5,44 milliards de dollars gâchés ?

Pas grand-chose. Selon le porte-parole de Microsoft, les ressources de la firme sont simplement adaptées en fonction des besoins et des opportunités business. En d’autres termes, les Lumia ne rapportant rien, il est inutile d’y consacrer de l’argent. Avec moins de 3 % de part de marché des smartphones, alors qu’elle se voyait déjà au-dessus d’iOS il y a deux ans à peine, la firme de Redmond signe ici un très bel échec industriel, malgré les 5,44 milliards de dollars que Nokia lui a couté. C’est à se demander si Microsoft parviendra un jour à s’implanter durablement en téléphonie.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer