ARM présente son nouveau coeur applicatif premium : le Cortex-A73

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
arm

Comme chaque année, le consortium britannique présente un nouveau coeur applicatif pour les chipsets de smartphones et de tablettes. Le dernier s’appelle le Cortex-A73 et il viendra remplacer le Cortex-A72.

Nous avons l’impression avec Android que le rythme des mises à jour est parfois trop élevé pour permettre aux constructeurs de smartphones de les appliquer sur l’ensemble de leur parc, expliquant en partie la fragmentation de l’écosystème. Mais cela n’est-il pas également le cas des coeurs applicatifs dans les chipsets ? Car ARM vient de présenter le Cortex-A73, un nouveau coeur premium pour les chipsets 64-bit pour smartphone et tablette.

Cortex-A73

Un coeur pour la réalité virtuelle

Quoi de neuf dans le Cortex-A73 ? D’abord, ARM a développé un coeur applicatif qui sera théoriquement capable de répondre aux futurs besoins des consommateurs, à savoir la généralisation de 4K (en capture vidéo ou en visualisation). Le consortium promet même que le Cortex-A73 sera capable de gérer des contenus à la définition plus élevée encore (8K ?) et d’afficher des graphismes dignes d’une console de jeu (la PS4 a certainement servi d’étalon pour affirmer cela).

Évidemment, qui dit prise en charge des contenus d’avenir, dit aussi réalité virtuelle. Le Cortex-A73 a été développé pour offrir une solution aux constructeurs de smartphones qui souhaitent profiter de cette tendance. ARM ne s’aventure toutefois pas à certifier sa plate-forme avec Google Daydream. Certainement parce que les spécifications de ce dernier ne sont pas uniquement liées à l’affichage des images, mais aussi à la réactivité face aux informations apportées par les capteurs environnementaux.

Gravure jusqu'au 10 nm FinFET

Second point de la présentation du Cortex-A73, ARM a apporté de nombreuses améliorations vis-à-vis du Cortex-A72. D’abord, le nouveau coeur offre 30 % de puissance additionnelle, mais aussi 30 % d’efficacité énergétique supplémentaire. Grâce à une compatibilité avec la gravure en 10 nm FinFET (celle de TSMC et de Samsung, évidemment), le chipset est capable de monter en fréquence jusqu’à 2,8 GHz. Cette compatibilité avec la gravure en 10 nm est attendue depuis un an déjà... Une bonne nouvelle donc.

Le Cortex-A73 sera compatible avec le jeu d’instruction ARMv8-A et avec les architectures big.LITTLE (avec les Cortex-A53 et Cortex-A35). En revanche, contrairement au Cortex A72, qui mesurait la même taille que le Cortex-A57, le Cortex-A73 sera plus petit. Ce qui veut dire qu’il ne sera pas interchangeable avec ses prédécesseurs. Les fondeurs devront redévelopper entièrement leurs designs.

Ce coeur va remplacer le Cortex-A72, lequel est aujourd’hui présent dans... huit chipsets (Helio X20, X25, MT8173 et MT8176 de MediaTek, Snapdragon 650 et 652 de Qualcomm et Kirin 950 et 955 de HiSilicon). Des chipsets qui arrivent à peine dans les smartphones. Ce qui veut dire que le nombre de références avec le Cortex-A72 ne va que très peu progresser en 2016, outre la sortie du Nuclun 2 de LG.

Un nouveau GPU pour aller avec

Avec le Cortex-A73, ARM dévoile également son nouveau GPU, appelé Mali-G71. Vous remarquez que pour ce GPU, le consortium a changé sa nomenclature, souhaitant démontrer que la gamme Mali a pris la mesure du fossé qui existe entre les chipsets avec ses processeurs graphiques et ceux de la concurrence. Nativement compatible OpenCL 2.0 et Vulkan, le Mali-G71 devrait offrir 50 % de puissance supplémentaire face à un Mali-T880, son haut de gamme actuel.

Reste évidemment à savoir si les fondeurs adopteront une stratégie capable de répondre à cette ambition. Samsung a intégré 12 coeurs Mali-T880 dans son Exynos 8890. MediaTek n’en a intégré que 4 dans son Helio X20. Réponse pas avant l’année prochaine, puisque, comme le Cortex-A72, le Cortex-A73 devrait mettre une bonne année pour arriver dans les smartphones, le temps que les fondeurs développent et fabriquent leurs chipsets.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.